Subalternité genrée, afroféminisme décolonial et mémoire

Une lecture de Saeta the poems (2011) de Yolanda Arroyo Pizzaro, Chère Idjeawele ou un manifeste pour une éducation féministe (2017) de Chimamanda Ngozi Adichie, La Dette (2022) de Sylvie Akiguet Bakong

Autores

  • Clotilde Chantal Allela-Kwevi

DOI:

https://doi.org/10.22478/ufpb.1807-8214.2023v36n1.68947

Palavras-chave:

Subalternité, Décolonailité, Afroféminisme, Arroyo, Adichie, Akiguet

Resumo

Cet article s’inscrit dans le cadre du séminaire « Féminisme et Décolonialité. Brésil, Améfrica Ladina et Afrique » mené conjointement par le «Groupe de Recherche et d’Etudes des Noirs en l’Amérique Latine’’ (Université de Perpignan) et Grupo Feminismos e Decolonialidade (Universidade Federal da Paraiba), sous la cordination de Victorien Lavou et Luciana Calado Deplagne. D’une part, la « subalternité genrée » repose sur une relation dialectique qui questionne la condition subjective de subordination, de soumission et toutes formes de discriminations à l’encontre des femmes, spécifiquement des femmes racisées. D’autre part, la Pensée féministe décoloniale, découlant du concept de Colonialité du pouvoir (Anibal Quijano) convoque des approches théoriques diversifiées émanant de grandes figures féministes latino-américaines parmi lesquelles les critiques brésiliennes, Sueli Carneiro, Leila Gonzalez, Maria Lugones. A cette vision, s’ajoutera la perspective afro-féministe prônée par Awa Thiam, Mariama Bâ, Fatou Sow.  Ceci dit, cette étude se propose de questionner la prise de parole d’une nouvelle génération d’écrivaines féministes ; allant de la perspective afro-caribéenne avec Saeta the poems de Yolanda Arroyo, puis la projection afro-subsaharienne avec Chère Ijdjaewele ou un manifeste pour une éducation féministe de l’écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie, et pour finir la trajectoire au féminin inscrite dans La Dette de Sylvie Akiguet-Bakong, écrivaine et psychologue gabonaise.  Par quels procédés romanesques, autrement dit comment ces autrices aux trajectoires distinctes, parviennent-elles à mettre en lumière les expériences des femmes sujettes à des formes de dominations diverses ?

Downloads

Não há dados estatísticos.

Publicado

2023-12-28

Como Citar

CHANTAL ALLELA-KWEVI, C. Subalternité genrée, afroféminisme décolonial et mémoire: Une lecture de Saeta the poems (2011) de Yolanda Arroyo Pizzaro, Chère Idjeawele ou un manifeste pour une éducation féministe (2017) de Chimamanda Ngozi Adichie, La Dette (2022) de Sylvie Akiguet Bakong. Revista Ártemis, [S. l.], v. 36, n. 1, p. 15–40, 2023. DOI: 10.22478/ufpb.1807-8214.2023v36n1.68947. Disponível em: https://periodicos.ufpb.br/ojs2/index.php/artemis/article/view/68947. Acesso em: 15 abr. 2024.

Edição

Seção

Dossiê: Feminismos e decolonialidade: Acordo Internacional França/Brasil